Comment améliorer l’isolation thermique de ses fenêtres ?

Fenêtre isolation thermique

Une maison, pour être confortable et habitable, se doit d’être parfaitement isolée. Il s’agit d’ailleurs de l’une des principales préoccupations en matière d’économie d’énergie de ces dernières années. Les fenêtres, au même titre que la toiture ou que la porte d’entrée, sont des éléments de la maison qui doivent être pris en compte à l’heure de réaliser des travaux en matière d’isolation. Mais alors, comment améliorer l’isolation thermique de ses fenêtres ? On fait le point.

L’importance d’avoir des fenêtres bien isolées

Améliorer l’isolation thermique de ses fenêtres répond à trois préoccupations principales.

En effet, isoler correctement ses fenêtres répond tout d’abord à un impératif d’ordre économique : une maison correctement isolée permet de réduire ses factures. En effet, de cette manière, on consomme moins d’électricité ou de gaz pour chauffer ou refroidir son logement.

Cette économie d’énergie induite par l’installation de fenêtres correctement isolées permet également d’agir en faveur de la planète. En effet, réduire sa consommation d’énergie permet de réduire son bilan carbone. De cette manière, on pollue moins la planète. De ce fait, isoler son logement est également un enjeu écologique.

Enfin, une isolation thermique efficace de ses fenêtres permet de gagner en confort au sein d’un logement. Des fenêtres bien isolées permettent de supprimer la sensation de paroi froide et les courants d’air au sein de sa maison et de profiter d’une température uniforme et constante dans toutes les pièces d’un logement.

Comment bien isoler ses fenêtres contre le froid ?

Aujourd’hui, il existe plusieurs techniques qui permettent de bien isoler ses fenêtres contre le froid :

Le choix des menuiseries

Premier critère à l’heure d’isoler ses fenêtres : le choix des menuiseries. Il s’agit du matériau qui viendra supporter la fenêtre. Aujourd’hui, on retrouve principalement trois types de matériaux utilisés pour fabriquer les menuiseries dans le monde de la construction : l’aluminium, le bois et le PVC.

Chacune possède ses propres avantages et inconvénients. Par exemple, le bois reste le matériau le plus noble. Cependant, il demande de l’entretien. Aujourd’hui, le PVC reste le matériau le plus isolant, thermiquement parlant, contre le froid, d’autant plus qu’il ne demande que très peu d’entretien et est particulièrement économique. Également, la conception des menuiseries aluminium a beaucoup progressé ces dernières années en améliorant les performances thermiques et en proposant des masses réduites et la couleur.

Quel coefficient thermique pour fenêtre ?

Il est indispensable de se pencher sur le coefficient thermique de vos fenêtres. Il s’agit d’une mesure qui permet d’évaluer la quantité d’énergie perdue entre l’intérieur du logement et l’extérieur.

À l’heure de choisir ses fenêtres, il conviendra de s’orienter vers des modèles dont le coefficient thermique de la menuiserie (Uw) est le plus bas. À titre d’exemple, on considère qu’une fenêtre possédant un coefficient thermique inférieur ou égal à 1,3 W/m² K est performante.

Le double vitrage

Poser des fenêtres double vitrage est le meilleur moyen d’isoler correctement son logement. En effet, la technologie du double vitrage, qui intègre une épaisseur d’argon entre deux vitres, également nommé « lame d’air », permet de posséder une isolation thermique renforcée.

Et pour cause, l’argon fonctionne comme un isolant. De ce fait, le coefficient thermique d’une fenêtre en double vitrage est bien meilleur qu’une fenêtre en simple vitrage.

La pose

Si le type de fenêtre et son efficacité thermique sont une condition sine qua non pour posséder un logement bien isolé, leur pose est elle aussi très importante.

Il conviendra alors de se tourner vers des professionnels de la menuiserie spécialisés dans l’installation de fenêtres pour garantir une pose dans les règles de l’art (selon le DTU de pose) afin d’éviter tout problème d’isolation.

Les aides à la rénovation

Les préoccupations écologiques étant aux centres des politiques publiques, on retrouve aujourd’hui de nombreuses aides pour accompagner les foyers qui souhaitent améliorer les performances énergétiques de leur logement.

Ces aides permettent ainsi de se faire accompagner par des professionnels de l’isolation et de bénéficier d’un soutien financier de la part de l’État. Ces aides concernent bien évidemment l’installation de fenêtres dont l’isolation thermique est élevée.

Parmi toutes les aides, on retrouve notamment le programme « ma Prime Rénov’ » et « Habiter Mieux Sérénité » qui permettent de bénéficier d’un soutien financier.

D’autres programmes, tel que l’éco-prêt à taux 0 %, le chèque énergies ou la TVA à 5,5 % permettent également de faciliter le financement des travaux d’isolation thermique d’un logement.

Artisan vitrier : comment bien choisir son professionnel ?
4 signes qui prouvent que votre porte de garage doit être réparée